Partager l'article

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Comment voyager en Chine ? Décryptage des différents visas accessibles aux européens

Trois solutions sont désormais possibles.

Le visa traditionnel, apposé sur le passeport : 

Depuis juillet 2019, les conditions d’obtention du précieux sésame ont changé. Quelle que soit la demande, il faut se rendre personnellement dans l’un des quatre centres de visa pour la Chine (Paris, Lyon, Marseille, ou Strasbourg) afin d’y déposer ses empreintes digitales. Cette mesure a été lancée par principe de réciprocité puisque les citoyens chinois doivent faire de même avant tout déplacement dans l’espace Schengen. Ne sont pas concernées les personnes ayant déjà enregistré leurs empreintes depuis la mise en place de cette mesure ainsi que les personnes de moins de 14 ans et de plus de 70 ans lors de la demande.

L’alternative pratique, le E-Visa de groupe : 

C’est l’alternative idéale pour les groupes puisque tout se fait à distance! La demande s’effectue entre 30 jours (maximum) et 20 jours avant le départ avec uniquement la copie de tous les passeports et un formulaire très simple (identité, vols, hôtels). On obtient le E-Visa sous la forme d’une feuille A4 unique, qui est envoyée par courrier recommandé 13 jours avant l’arrivée en Chine.

Le E-visa est valable uniquement pour les groupes (à partir de 2 pax). La composition du groupe doit être identique à l’arrivée et au départ de Chine. Si une personne est absente au moment de l’embarquement elle ne pourra pas utiliser ce visa pour rejoindre le groupe sur un autre vol. De même, on ne pourra pas faire d’extension du voyage puisque tout le groupe doit rentrer ensemble. 

Le visa de transit de 72h à 144h: 

Ce visa gratuit est idéal lors d’un séjour combiné entre la Pékin et la Mongolie, Hong Kong et la Chine continentale ou la Chine continentale et tout autre pays d’Asie. Seules conditions : il faut arriver et repartir du même aéroport chinois dans les 72h à 144h (selon les cas) et l’on doit rester dans la région d’arrivée (Exemple : à Shanghai, on peut visiter les villes voisines de Suzhou et Hangzhou, mais l’on ne peut pas se rendre à Pékin). 

Laisser un commentaire